Actualités

Retour aux actualités

Les universités de petite taille dans la francophonie : un objet de recherche mobilisateur

English version follows

Toronto, 18 novembre – Les petites universités cumulent des rôles importants. Ce sont des espaces de mobilisation des savoirs et de collaboration et des lieux fédérateurs au service des communautés francophones. Ce sont les principaux constats de l’édition 2022 du colloque du Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne (RRF).

Se déroulant sur trois jours, le colloque était organisé par l’Université de l’Ontario français (UOF) en collaboration avec l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC). Rassemblant des membres du milieu de la recherche de la francophonie canadienne, du Québec et de la francophonie internationale, des étudiantes et étudiants ainsi que des groupes communautaires, le colloque a donné lieu à de riches échanges entre les participantes et les participants.

Les trois moments phares du colloque ont donné le ton aux réflexions. Le panel inaugural qui a rassemblé la haute direction de plusieurs établissements et l’honorable Ginette Petitpas Taylor, le panel communautaire et la conférence de clôture de Roseann O’Reilly Runte, présidente-directrice générale de la Fondation canadienne de l’innovation sont disponibles en rattrapage sur la page Facebook du Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne. En plus des présentations académiques, le colloque a été l’occasion de lancer le plus récent numéro de la revue Francophonies d’Amérique et deux épisodes spéciaux de la série Horizon politique de la chaîne Savoir média.

Un premier colloque à l’UOF

Alors qu’elle entame sa deuxième année d’activité, l’UOF a accueilli près d’une centaine de personnes pour son tout premier colloque scientifique. « L’UOF fait ses débuts dans le paysage de la recherche francophone au pays. » souligne la vice-rectrice adjointe à la recherche de l’UOF, Mme Linda Cardinal. « Être l’hôte d’un tel colloque est un grand pas pour notre jeune université! Celui-ci nous a permis de rassembler des personnes issues de l’ensemble de la francophonie, de tisser de nouveaux liens entre les chercheuses et les chercheurs, les établissements et avec le milieu communautaire. Ces trois jours ont été à l’image de ce qu’est pour moi une université évoluant en situation minoritaire, c’est-à-dire un lieu de mobilisation des savoirs et de rencontres qui contribue pleinement à la vitalité de la francophonie ontarienne et canadienne. » Ravie de tout le travail accompli, Linda Cardinal ajoute que « ce fut un honneur d’avoir pu collaborer avec l’équipe de l’ACUFC à l’organisation de ce colloque. Nous sommes aussi honorés d’avoir reçu l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre des Langues officielles, une alliée de l’UOF et du milieu postsecondaire en français en situation minoritaire.»

Pour Martin Normand, directeur de la recherche stratégique et des relations internationales à l’ACUFC, « cette édition du colloque annuel du RRF est un succès sur toute la ligne, en grande partie grâce à la précieuse collaboration et à l’accueil chaleureux de l’UOF ». Selon lui, « le thème proposé pour cette édition du colloque en a interpellé plusieurs et s’est décliné de nombreuses façons, ce qui témoigne certainement de l’émergence d’un agenda de recherche novateur dans la francophonie canadienne ».

L’UOF et l’ACUFC tiennent à remercier les partenaires du colloque, c’est-à-dire le gouvernement du Canada, le Centre de la francophonie des Amériques et Savoir média.

 

À propos de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne

L’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) regroupe les 22 établissements d’enseignement postsecondaire en contexte francophone minoritaire. Elle vise à accroître l’accès à l’enseignement postsecondaire en français pour établir un réel continuum de l’éducation en français au Canada. L’ACUFC soutient également les initiatives du Consortium national de formation en santé (CNFS), du Réseau national de formation en justice (RNFJ) et du Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne (RRF).

 

À propos de l’Université de l’Ontario français

Avec ses baccalauréats, ses programmes courts ou ses certificats, l’UOF mise sur des formations axées sur des enjeux d’actualité tels que l’immigration, la diversité et l’inclusion, l’innovation constante du numérique ainsi que le développement durable et équitable de nos sociétés et de l’environnement. À partir du centre-ville de Toronto, les étudiantes et étudiants suivent des cours, effectuent des travaux et vivent des expériences de travail qui leur ouvrent les portes de nombreuses entreprises à la recherche de personnel qualifié bilingue.

 

- 30 -

 

Renseignements :    

Martin Normand
Directeur de la recherche stratégique et des relations internationales, ACUFC
Tél. : (613) 244-7837, poste 116 mnormand@acufc.ca

 

Anaïs Latulippe
Conseillère principale en relations publiques et relations médias, Université de l’Ontario français
Téléphone : 647 228-6895 anais.latulippe@uontario.ca


 

 

Small universities in the Francophonie: a mobilizing research object

Toronto, November 18 - Small universities play important roles. They are spaces for knowledge mobilization and collaboration, and federating spaces that serve Francophone communities. These are the main findings of the 2022 edition of the Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne (RRF) conference.

The three-day conference was organized by the Université de l’Ontario français (UOF) in collaboration with the Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC). Bringing together members of the Canadian, Quebec and international francophone research community, students, and community groups, the symposium gave rise to rich exchanges between the participants.

The three key moments of the conference set the tone for the discussions. The inaugural panel, which brought together senior management from several institutions and the Honourable Ginette Petitpas Taylor, the community panel and the closing remarks by Roseann O’Reilly Runte, President and CEO of the Canada Foundation for Innovation, are available for replay on the Canadian Francophonie Research Network’s Facebook page. In addition to academic presentations, the symposium was an opportunity to launch the latest issue of the Francophonies d’Amérique journal and two special episodes of the Horizon politique series on the Savoir Média channel.

A First Symposium at the UOF

As it enters its second year of operation, the UOF welcomed nearly 100 people to its first ever scientific symposium. “The UOF is making its debut on the Francophone research landscape in Canada,” says Linda Cardinal, UOF’s Associate Vice-President of Research. “Hosting such a conference is a big step for our young university! It allowed us to bring together people from all over the Francophonie, to forge new links between researchers, institutions, and the community. These three days were a reflection of what a university in a minority situation is for me: a place to mobilize knowledge and meet people that contributes fully to the vitality of the Ontario and Canadian Francophonie.” Delighted with all the work accomplished, Cardinal adds, “it was an honour to collaborate with the ACUFC team in organizing this symposium. We were also honoured to receive the Honourable Ginette Petitpas Taylor, Minister of Official Languages, who is an ally of the UOF and the French minority postsecondary community.”

According to Martin Normand, Director of Strategic Research and International Relations at ACUFC, “this year’s annual RRF Symposium was a success in every respect, thanks in large part to the valuable collaboration and warm welcome of the UOF.” In his words, “the theme proposed for this year’s symposium has challenged many and has been expressed in many ways, which certainly testifies to the emergence of an innovative research agenda in the Canadian Francophonie.”

The UOF and the ACUFC would like to thank the partners of the symposium, namely the Government of Canada, the Centre de la francophonie des Amériques and Savoir Média.

 

About the Association des collèges et universités de la francophonie canadienne

The Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) unites the 22 post-secondary institutions existing in Francophone minority communities. It aims to increase access to post-secondary education in French to establish a true continuum of French-language education in Canada. The ACUFC also supports the initiatives of the Consortium national de formation en santé (CNFS), the Réseau national de formation en justice (RNFJ) and the Réseau de la recherche sur la francophonie canadienne (RRF).

 

About the Université de l’Ontario français

With bachelor’s degrees, short programs and certificates, the UOF focuses on training that addresses current issues such as immigration, diversity and inclusion, constant digital innovation, and the sustainable and equitable development of our societies and the environment. In downtown Toronto, students take courses, complete assignments and have work experiences that open doors to many companies seeking qualified bilingual personnel.

 

- 30 -

 

Information:

Martin Normand

Director of Strategic Research and International Relations, ACUFC

Tel.: (613) 244-7837, ext. 116 mnormand@acufc.ca

 

Anaïs Latulippe

Senior Public Relations and Media Relations Advisor, Université de l’Ontario français

Phone: 647 228-6895 anais.latulippe@uontario.ca