Actualités

Retour aux actualités

Des moyens de financer ses études

Selon Statistique Canada, plus de deux millions d’étudiantes et d’étudiants canadiens retournent à l’université ou au collège, chaque automne. Pour bon nombre d'entre eux, les coûts d’une éducation postsecondaire peuvent être élevés, selon le programme d'études ou l’université fréquentée.

Au-delà des frais de scolarité, des livres et des outils nécessaires selon ton choix de programme, le coût de la vie est un des facteurs les plus importants à considérer.  Mais ne te décourage pas, il y a des façons d’y parvenir. Continue ta lecture, on y arrive.

Si tu es de la grande région de Toronto, tu peux choisir de rester à la maison pendant tes études. Cela réduira considérablement tes coûts. Pour les étudiants de l’extérieur de la grande région de Toronto, les frais de location d’un appartement auront une forte incidence sur le budget. Selon un article publié par la revue Maclean sur le coût des études universitaires au Canada Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre, les étudiants qui vivent à la maison peuvent s’attendre à dépenser environ 9 000 $ par an en droits de scolarité et autres dépenses connexes. Ceux qui envisagent de faire des études loin du foyer familial peuvent s’attendre à dépenser plus de 20 000 $ par an.

Mais il ne faut pas non plus abandonner l’idée de poursuivre des études postsecondaires parce qu'on a peur de s'endetter. L'éducation doit être vue comme un investissement et non comme une dépense. Sache que plusieurs jeunes avant toi ont vécu les mêmes préoccupations et sont parvenus à trouver des solutions. En plus des prêts étudiants offerts par le gouvernement, il y a des sources de financement qui pourront t’aider à payer pour tes études. Tu n’as pas besoin de t’endetter de façon astronomique pour y arriver. En cherchant un peu, tu verras que tu pourrais obtenir des subventions ou des bourses. Le site Web étudesuniversitaires.ca Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre dresse une liste de bourses d’études pour les étudiants canadiens et étrangers. Le site offre un outil de recherche pour trouver des bourses dans ton domaine d’études. 

Il est bon de savoir que bon nombre de bourses ne sont pas liées au rendement scolaire. Il serait judicieux de prendre le temps de soumettre des demandes pour le plus grand nombre de bourses possible. L’UOF aura aussi de généreuses bourses d’entrée et prévoit en dévoiler davantage dans les mois à venir. Reviens nous voir souvent pour ne rien manquer!
 

Travailler ET étudier? C'est une bonne idée!

D'autres jeunes, en revanche, doivent se débrouiller seuls en travaillant à temps plein ou à temps partiel pendant leurs études. On pourrait penser que le travail pourrait nuire aux résultats scolaires étant donné que le temps et les ressources sont limitées - mais non; des études Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre démontrent que ce n’est pas le cas. En effet, la plupart des recherches concluent que l’impact n’est négatif que lorsque l’étudiante ou l’étudiant travaille plus de 20 heures par semaine en plus de ses études. En fait, les jeunes qui travaillent moins de 15 à 20 heures pendant leurs études maintiennent souvent des moyennes plus élevées que ceux qui ne travaillent pas du tout! (Dundes). Il suffit donc de bien équilibrer ses études, son travail et ses loisirs. Si tu as besoin d’aide avec cet aspect de ta nouvelle vie d’adulte, il ne faut pas hésiter à en parler à une conseillère ou à un conseiller du centre d’appui aux études de l’Université. Ces personnes sont là pour t’accompagner dans ton expérience universitaire!