Équipe rectorale

Pierre Ouellette

Recteur

Pierre Ouellette est entré en fonction à titre de recteur de l'UOF le 7 juillet 2021. Animé par un esprit entrepreneurial et faisant preuve de leadership et de créativité, Pierre Ouellette possède près de 25 années dexpériences variées en milieu de travail, dont une quinzaine dannées dans le secteur universitaire. À l'Université de Hearst, il a été tour à tour professeur dhistoire et de sociologie, vice-recteur à lenseignement pour ultimement devenir recteur de l’établissement. Tout au long de sa carrière et dans ses engagements communautaires, M. Ouellette a eu la chance de travailler au sein d’équipes dévouées à réaliser des projets mobilisateurs comme ce fût le cas également au sein de la Société Radio-Canada (2016-2021) et en tant que co-fondateur de deux hebdomadaires, lun francophone et lautre bilingue, dans le nord de lOntario dans les années 90.

Paulin Mulatris

Vice-recteur par intérim aux études et à la recherche

Paulin Mulatris a rejoint l’UOF en avril 2021 comme professeur titulaire et responsable du pôle d’études sur la pluralité humaine. Auparavant, il a travaillé au campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta en tant que chef de la section Arts, vice-doyen principal et aux affaires académique et finalement vice-doyen. Le parcours de M. Mulatris est varié et multidisciplinaire dans le domaine des sciences sociales et humaines. Il a obtenu son doctorat en philosophie en 1996 de l’Université Catholique de Louvain en Belgique, sa licence en sciences économiques et sociales de l’Université de Namur en Belgique et son baccalauréat en théologie et en philosophie de la Faculté catholique de Kinshasa. Ses intérêts de recherche portent sur la francophonie en contexte minoritaire, la santé, les médias, l’immigration et l’éducation : tous des thèmes auxquels il a consacré, seul ou en collaboration, plusieurs écrits. Il a obtenu plusieurs subventions de recherche et figure parmi les chercheurs connus dans le domaine de l’immigration et de la francophonie canadienne. M. Mulatris est titulaire d’une chaire de l’UNESCO sur la migration et la francophonie en contexte minoritaire et fait partie de plusieurs réseaux de recherche tant à l'échelle canadienne ou internationale.

Denis Berthiaume

Vice-recteur délégué aux études et à la recherche

Denis Berthiaume est titulaire d’un doctorat en psychopédagogie de l’Université McGill. Ses études de baccalauréat et de maîtrise ont été effectuées dans divers domaines des sciences humaines et sociales au Collège militaire royal du Canada, à l’Université Laval et à Harvard University, aux États-Unis. Avant d’oeuvrer dans l’enseignement universitaire, Denis Berthiaume a été officier dans la Marine royale du Canada et chargé de projets au Ministère des Affaires Étrangères du Canada. Au fil des ans, il a eu l’occasion de travailler auprès d’universités en Belgique, au Canada, en France, au Japon, au Maroc, au Royaume-Uni, en Suisse et en Tunisie, ce qui l’a amené à apprendre à parler six langues (français, anglais, espagnol, italien, portugais et allemand) et à se considérer comme un citoyen du monde...

Édith Dumont

Vice-rectrice aux partenariats, collectivités et relations internationales

Francophone passionnée, Édith Dumont a dédié sa carrière à l’éducation franco-ontarienne en occupant des postes d’orthopédagogue, de conseillère pédagogique, de direction d’école et de Directrice de l’éducation du plus grand conseil scolaire public de l’Ontario. Sur la scène internationale, elle signera des ententes avec la France et le Maroc en matière de pédagogie et de leadership. Conférencière invitée lors de divers colloques en éducation ici et à l’international, Mme Dumont détient deux baccalauréats (psychologie et orthopédagogie) et une maîtrise (psychopédagogie). 

Au fil de sa carrière, elle s’est fait remarquer par son dévouement auprès des communautés et son engagement indéfectible auprès de la jeunesse.  De ce fait, elle a reçu le Prix Paulette-Gagnon de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario 2020, le Prix Edgar-Gallant du Regroupement national des directions générales de l’éducation 2020, le Prix Mérite de l’AGÉFO 2020, le Prix Bernard Grandmaître comme francophone de l’année 2020, la Médaille de l’Ordre de la ville d'Ottawa (2017) et la prestigieuse distinction de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques de la République française (2018).

La passion qui l’anime au quotidien : multiplier les espaces francophones où l’espoir, le développement de son plein potentiel, l’envol de notre jeunesse et l’essor de nos communautés ne sont pas des options, mais des essentiels.

Jean-Luc Bernard

Directeur général

Éducateur reconnu pour son engagement dans l’éducation de langue française en milieu minoritaire, Jean-Luc a œuvré dans plusieurs dossiers tels que la petite enfance, l’enfance en difficulté et la mise sur pied du parc immobilier pour les conseils scolaires de langue française. Il a été enseignant, conseiller pédagogique, agent d’éducation, surintendant de l’éducation et directeur de l’éducation et ce, pour plus de 35 ans. Son parcours professionnel lui a donné accès à une panoplie de dossiers gérés tant au niveau provincial que national en tant que président de comités, qu’éducateur, que de chargé de cours et comme consultant. Jean-Luc est retraité depuis le 1er février 2011 comme directeur de l’éducation et secrétaire-trésorier du Conseil scolaire Viamonde.  Il a occupé ce poste de 2002 à 2011.

Emanuel Da Silva

Secrétaire général

Dans le rôle de secrétaire général de l’UOF, Emanuel met son expertise du domaine universitaire, de la recherche analytique, de la gestion des données, de la planification et de la coordination stratégiques au service de l’Université. Spécialiste en contextes linguistiques minoritaires, il a obtenu un doctorat de l’Université de Toronto (2011), au département d’études françaises en lien avec le Centre de recherches en éducation franco-ontarienne, et il a conjugué recherche et enseignement aux niveaux universitaire et collégial en Ontario et à l’international. Depuis 2017, il a contribué à la planification et à la mise en œuvre des dossiers les plus importants de l’UOF.