Sauter au contenu principal Sauter au bas de page
Les douze membres du Conseil de gouvernance à côté de la première ministre lors de la nomination officielle
Naissance officielle de l’Université de l’Ontario français. Nomination des 12 membres du 1er Conseil des gouverneurs.

L’Ontario se dote d’une nouvelle force transformatrice

Toronto, le 9 avril 2018 – Aujourd’hui a été nommé le premier Conseil des gouverneurs de l’Université de l’Ontario français (UOF) pour entreprendre formellement la mise en œuvre de son plan de démarrage afin d’accueillir dès 2020 sa première cohorte d’étudiantes et d’étudiants.

« Nous avons pour ambition d’offrir quatre créneaux de programmes universitaires en mode transdisciplinaire pour faire honneur au projet tant attendu d’une université francophone pour et par les franco-ontariennes et franco-ontariens. L’UOF entend se positionner comme l’université du 21esiècle réputée sur les scènes locale et internationale grâce à l’excellence de ses formations, de ses réalisations, de ses étudiants et de ses formateurs. C’est avec grand plaisir que je me joins à ce premier Conseil, riche en compétences, en expériences et porteur des valeurs de l’inclusion et de la diversité de notre société. » 
– Dyane Adam, Présidente, Comité technique de mise en œuvre – Université de l’Ontario français

1. Les Gouverneurs

Dyane Adam a été nommée par décret gouvernemental comme présidente du Conseil de planification pour une université de langue française en 2016 et a siégé comme présidente du Comité technique de mise en œuvre de l’Université de l’Ontario français en 2017.

John M. Beck. En 2013, le Conseil canadien pour les partenariats public-privé (PPP) lui a décerné le Prix du Champion des PPP, et en 2015 il a été nommé par le Ministère fédéral des finances au conseil d’administration de PPP Canada.

Normand Côté a joué un rôle de premier plan pendant plus de 20 ans à l’Association des banquiers canadiens en représentant le secteur bancaire et tous les employeurs canadiens à de nombreuses audiences parlementaires et sénatoriales et à l’Organisation internationale du travail des Nations Unies à Genève.

Frédéric Dimanche est professeur de marketing et Directeur de la Ted Rogers School of Hospitality and Tourism Management à Ryerson University à Toronto. Frédéric a été élu en 2013 comme membre (Fellow) de la prestigieuse Academie Internationale pour l’Etude du Tourisme (IAST).

Rodrigue Gilbert est Leader, Transport et logistique, à Pricewaterhouse Coopers (PwC) Canada. Il possède plus de 20 ans d’expérience en gestion dans les domaines de la gestion de la technologie, des opérations et de la gestion des ventes et du marketing dans un large éventail d’industries.

Koubra Haggar est une jeune hamiltonienne, élève de la 12e année à l’École secondaire Georges-P.-Vanier. Elle s’implique en tant qu’élève conseillère au Conseil scolaire Viamonde et est présidente du Regroupement des élèves conseiller.ère.s francophones de l’Ontario (RECFO), ainsi que vice-présidente de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO).

Fété Ngira-Batware Kimpiobi détient une licence en sciences sociales, administratives et politiques, option relations internationales de l’Université Libre de Kinshasa (ULK – RD Congo). Arrivée au Canada fin 1999, Fété Ngira-Batware habite aujourd’hui le Niagara et occupe sa fonction actuelle de Directrice générale de l’organisme Solidarité des femmes et familles immigrantes francophones du Niagara (Sofifran).

Marième Lo est directrice du programme d’études africaines et professeure titulaire en études sur les femmes et le genre à l’Université de Toronto. Les recherches et publications de Professeure Lo portent sur l’économie politique du genre et du développement avec un accent particulier sur l’entrepreneuriat féminin, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

Jacques Naud est Premier Vice-président, ventes et distribution, à la Première Financière du Savoir. Il a plus de 30 années d’expérience dans l’industrie des services financiers. En plus de ses activités professionnelles, M. Naud a toujours été très impliqué dans la communauté, spécialement dans le milieu des affaires, de l’éducation et de la santé.

Florence Ngenzebuhoro est présentement Directrice générale du Centre francophone de Toronto, le plus grand centre multiservices francophone en Ontario. Elle a aussi contribué à l’implantation du concept de l’offre active des services en français dans les communautés désignées de Hamilton, Welland, Port Colborne, London, Windsor et Sarnia.

Glenn O’Farrell Passionné de technologie, M. O’Farrell a étudié l’économie, le droit, les affaires et la gouvernance d’entreprise. Il est un cadre supérieur innovateur avec une feuille de route qui démontre sa capacité de développer et de mettre en œuvre des stratégies de changement transformationnel, tant dans le secteur privé que public.

Marie-Andrée Vermette est avocate et associée du cabinet WeirFoulds LLP à Toronto. Elle préside le groupe de litige commercial de WeirFoulds. Mme Vermette exerce dans les domaines du litige civil, commercial et de droit public.

2. Une vision d’apprentissage basée sur la co-création du savoir

Animée par un esprit d’innovation et la recherche de l’excellence, l’Université de l’Ontario français offrira pour chaque parcours d’étude un apprentissage axé sur les compétences associées aux réalités du milieu du travail et son évolution. La co-création du savoir, l’expérimentation et la recherche innovante constitueront l’essence même de la vision d’apprentissage dans le but d’en faire une pépinière de créativité, d’analyse et d’aptitudes entrepreneuriales nécessaires dans une économie en constante mutation.

Des espaces d’apprentissage transdisciplinaires, numériques, collaboratifs orientés sur les enjeux de société seront donc à la base de la formation et de la création du savoir.

L’UOF ouvrira officiellement ses portes aux premiers étudiants en 2020 en se tournant vers les emplois de l’avenir avec notamment les programmes universitaires suivants :

  • Pluralité humaine
  • Économie mondialisée
  • Environnements urbains
  • Cultures numériques

À PROPOS DE L’UNIVERSITÉ DE L’ONTARIO FRANÇAIS
Première université francophone autonome en Ontario, l’Université de l’Ontario Français (UOF) fait la promotion l’épanouissement de la Francophonie en contribuant aux changements de notre société grâce à un engagement dans la recherche de solutions touchant les grandes problématiques sociales du 21e siècle. L’UOF encourage le partage, la création et le transfert des connaissances et promeut un environnement de formation transdisciplinaire. Elle développe ainsi le potentiel des apprenants, optimise le fait français et démocratise son usage sur le marché du travail. Véritable laboratoire de recherches à la fine pointe de l’innovation, l’UOF propose à sa communauté universitaire un modèle opérationnel basé sur la technologie Blockchain. Elle contribue à former de nouvelles générations du savoir.

-30-

Pour tout renseignement ou demande d’entrevues
Université de l’Ontario français
Joey Pax | C : 647-326-0755 | Courriel : joey.depax@uontario.ca

Suivez-nous sur FACEBOOKTWITTER et LINKEDIN!

Back to top
Close Offcanvas Sidebar