Sauter au contenu principal Sauter au bas de page
Normand Labrie, recteur par intérim et membre du Conseil de gouvernance de l'Université de l'Ontario français

Professeur titulaire de sociolinguistique à l’Université de Toronto, Normand Labrie a également enseigné dans de prestigieuses universités à travers le monde. Il a été notamment professeur invité de sociolinguistique et d’études canadiennes à l’université libre de Berlin en Allemagne (Freie Universität Berlin)  et professeur de sociolinguistique à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 en France et à l’université de Kiel en Allemagne (Christian-Albrechts-Universität zu Kiel).

Par ailleurs, Normand Labrie, par ses recherches et son expertise, ainsi que par son engagement, a toujours été d’un appui considérable à de nombreux organismes de recherche et d’expertise et un intervenant clé au sein de différents conseils d’administration canadiens et étrangers.

Chercheur prolifique, il a acquis une importante reconnaissance au Canada, en francophonie et à l’international. Il a notamment signé plus de cent cinquante publications en français, en anglais, en allemand, en espagnol, en catalan et en basque, dont trente articles dans des revues à comité de lecture. Par ailleurs, il a prononcé plus de trois cents communications à travers le monde et a accordé de nombreuses entrevues médiatiques. Il siège également sur les comités scientifiques de plusieurs revues internationales de sociolinguistique et il a publié dans les plus reconnues d’entre elles, à l’instar du Journal of Multilingual and Multicultural Development, Sociolinguistica, le Bulletin suisse de linguistique appliquée et World Englishes.

Le professeur Labrie cumule plus de 14 années d’expérience en administration universitaire et publique. Il a, notammentoccupé les postes de directeur du Centre de recherches en études franco-ontariennes de l’Institut des études pédagogiques de l’Ontario (Ontario Institute for Studies in Education, OISE) de l’Université de Toronto et de vice-doyen à la recherche et aux études supérieures de ce même institut. Par ailleursen 2012, M. Labrie est nommé par le Conseil des ministres du Gouvernement du Québec à titre de directeur scientifique du Fonds de recherche du Québec — Société et culture.

De 2011 à 2013, il a fait partie d’un panel restreint d’experts sur l’accès des francophones aux études postsecondaires dans le Centre Sud-Ouest de l’Ontario. Un panel créé par le ministre de la Formation, des Collèges et Universités et dont la recommandation principale visait à renforcer la capacité du système d’éducation à dispenser un enseignement postsecondaire en français dans ces régions. Cette recommandation a été retenue par le Gouvernement qui a mis sur pied ultérieurement le Conseil de planification pour une université de langue française dans le Centre Sud-Ouest dont il a fait partie comme membre de 2016 à 2017. Le rapport du Conseil de planification a donné lieu au dépôt et à l’adoption par Queen’s Park d’un projet de loi créant l’Université de l’Ontario français. Il est membre du Comité technique de mise en œuvre de cette nouvelle université en 2017puis nommé recteur par intérim par son Conseil de gouvernance le 1er juillet 2018.

À l’international, il a accepté plusieurs mandats importants comme expert à la Commission européenne, à l’Agence universitaire de la Francophonie et à l’UNESCO. En Asie, il a été invité à deux reprises par le Beijing Forum pour la promotion des sciences humaines et sociales. Il a aussi mis à contribution son expertise et celle de l’OISE dans la création en 2012 de l’Université Azim Premji en Inde.

En 2007, Normand Labrie est récipiendaire de la Médaille de l’Ordre de la Pléiade de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie pour sa contribution au développement de la francophonie et, en 2016, il est élu à titre de membre de la Société royale du Canada.

Back to top
Close Offcanvas Sidebar