Sauter au contenu principal Sauter au bas de page
Photo de Édith Dumont

Sa passion pour l’éducation est indéfectible!  Elle y prend goût lors d’un stage dans un collège au Rwanda.  Elle termine alors son Bac en psychologie à l’Université d’Ottawa et décide de poursuivre avec un Bac en orthopédagogie à l’Université du Québec en Outaouais et de poursuivre avec une maîtrise en psychopédagogie à l’Université d’Ottawa.

Au cours de sa carrière, elle occupe diverses fonctions: orthopédagogue, conseillère pédagogique, direction d’école, surintendante et directrice de l’éducation.  Elle est d’ailleurs la première femme à diriger le plus grand conseil scolaire francophone publique de l’Ontario, à Ottawa.

Elle se fait remarquer par sa grande proximité avec les communautés et les étudiants. On reconnaît son écoute et sa volonté ferme de répondre aux aspirations et aux défis des collectivités qu’elle dessert. Elle pose un regard confiant sur l’avenir tout en étant à l’écoute du présent. On salue son leadership et sa capacité à rassembler tant par l’authenticité que la simplicité de son discours. Elle marque toute une génération de leaders et elle est citée pour ses mots porteurs du sens profond de la mission première de l’éducation : « Les enfants vont-ils bien? ».

L’international l’interpelle et elle signera des ententes de réciprocité pour les arts et la jeunesse à Belgrade (Serbie) et en France avec les Académies de Besançon, Versailles et Aix en Provence.  Elle est panéliste à Narbonne (France) lors d’un colloque sur les arts et l’éducation, à la Conférence des femmes de Bucarest (Roumanie) avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et au Colloque international de l’éducation citoyenne à Marrakech (Maroc).

Elle sera membre de plusieurs entités professionnelles dont le Regroupement national des directions générales de l’éducation (RNDGÉ), le Council of Ontario Directors of Education (CODE) et le Conseil d’administration de l’Office des télécommunications éducatives de langue française de l’Ontario (TFO).

Tout récemment, elle a reçu le Prix Bernard Grandmaître comme francophone de l’année 2020, la Médaille de l’Ordre de la ville d’Ottawa et la prestigieuse distinction de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques de la République française.

Edith Dumont se dit très honorée de poursuivre aujourd’hui sa carrière au sein de la toute première Université de l’Ontario français à titre de Vice-rectrice partenariats, collectivités et relations internationales: « Le regard que je porte sur mes expériences passées m’amène aujourd’hui à incomber à l’éducation une responsabilité collective et sociale, celle de créer des environnements qui incitent les jeunes à renouveler leur vision du monde ». 

Back to top
Close Offcanvas Sidebar