Notre université

Conseil de gouvernance

Le premier Conseil de gouvernance de l’UOF est composé de 13 membres. Son rôle est d’administrer et de gérer les affaires de l'Université. Chaque membre doit exercer les pouvoirs et fonctions de son mandat au mieux des intérêts de l’Université dans son ensemble avec diligence, intégrité, loyauté, transparence et bonne foi, en vue de défendre l'autonomie et l'indépendance de l'Université et de renforcer son image publique. De façon exceptionnelle, le Conseil de gouvernance exerce les pouvoirs du Sénat académique jusqu’à ce que ce dernier soit constitué conformément à la Loi de 2017 sur l’Université de l’Ontario français.

Le Conseil de gouvernance 2020-2021

Dyane Adam, présidente

Originaire de Casselman en Ontario, Madame Dyane Adam est présidente du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français depuis mai 2018, après avoir présidé les travaux menant à la création de l’Université. Gestionnaire chevronnée dans les secteurs universitaires, de la fonction publique et de la pratique privée, elle est reconnue pour ses capacités de communication et de mobilisation dans le développement organisationnel. Elle est titulaire d’un doctorat et d’une maîtrise en psychologie clinique de l’Université d’Ottawa.

D’abord professeure de psychologie clinique à l’Université d’Ottawa, à l’Université Laurentienne et au Collège Glendon, elle occupera les fonctions de vice-rectrice adjointe en enseignement et services en français à l’Université Laurentienne pour ensuite devenir principale du Collège Glendon de l’Université York à Toronto.

Au cours des années, Madame Adam a milité en faveur de la reconnaissance des droits de la minorité linguistique francophone, de la condition féminine, de la santé et de l’éducation postsecondaire au sein de plusieurs organismes nationaux et internationaux, dont la Société canadienne pour l’étude de l’enseignement supérieur, le Regroupement des universités de la Francophonie hors Québec, l’Agence universitaire de la Francophonie et l’Association des Ombudsmans et médiateurs de la Francophonie. En 1999, sous recommandation du Premier ministre Jean Chrétien, elle fut nommée par le Parlement canadien au poste de Commissaire aux langues officielles du Canada, chargée de veiller à la mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles, un poste qu’elle a occupé jusqu’en 2006. À titre de première femme à occuper ce poste, elle a exercé une influence déterminante sur l’élaboration du premier Plan d’action sur les langues officielles et a joué un rôle central dans la modification et le renforcement de la partie VII de la Loi sur les langues officielles portant sur la promotion du bilinguisme canadien et le développement des communautés linguistiques vivant en situation minoritaire.

Pour l’ensemble de ses réalisations, elle s’est vu décerner des doctorats honorifiques de l’Université McGill, de l’Université d’Ottawa, de l’Université de Moncton, de l’Université Saint-Paul, de l’Université laurentienne et du Collège Boréal. Elle a entre autres été nommée Membre de l’Ordre du Canada, Chevalier de l’Ordre de la Pléiade de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques de la République française. En son honneur, le Conseil scolaire Viamonde a baptisé en son nom une école élémentaire à Milton, en 2019.

Normand Côté

Normand Côté compte plus de 40 ans d’expérience dans la haute gestion des services bancaires et comme consultant. M. Côté est un médiateur et arbitre accrédité, coach exécutif professionnel et coach accrédité « SuccessFinder ».  Il possède également une vaste expérience dans le domaine du crédit commercial et personnel, de la dotation en personnel, de la formation et de la rémunération.

Il a joué un rôle de premier plan pendant plus de 20 ans à l’Association des banquiers canadiens en représentant le secteur bancaire et tous les employeurs canadiens à de nombreuses audiences parlementaires et sénatoriales et à l’Organisation internationale du travail des Nations Unies à Genève.

M. Côté a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en novembre 2012. Au fil des ans, il occupe des postes de gouvernance au Conseil des employeurs canadiens, chez Parachute, à l’Institut sur le bien-être au travail et la prévention de l’incapacité ainsi qu’au Théâtre français de Toronto.

Frédéric Dimanche

Dr. Frédéric Dimanche possède près de 30 ans d’expérience universitaire dans les secteurs public et privé en Europe et Amérique du Nord. Il est professeur de marketing et directeur de la Ted Rogers School of Hospitality and Tourism Management de l’Université Ryerson, à Toronto. Après avoir obtenu son doctorat à la University of Oregon, aux États-Unis, il devient professeur titulaire à l’Université de la Nouvelle Orléans.

Son expérience l’amène à travailler sur tous les continents. Il est l’auteur de nombreux articles de recherche dans le domaine du marketing appliqué au tourisme.

En 2013, il est élu membre (Fellow) de la prestigieuse Académie internationale pour l’étude du tourisme (IAST). En 2016, il est nommé par décret gouvernemental au Conseil de planification pour une université de langue française, puis, en 2017, siège au comité technique de mise en œuvre de l’Université de l’Ontario français.

Édith Dumont, membre interne, élue par le personnel administratif et de soutien

C’est lors d’un stage dans un collège au Rwanda qu’Édith Dumont prend goût pour le monde de l’éducation.  Elle termine alors son baccalauréat en psychologie à l’Université d’Ottawa, entreprend un baccalauréat en orthopédagogie à l’Université du Québec en Outaouais et poursuit ensuite à la maîtrise en psychopédagogie à l’Université d’Ottawa.

Au cours de sa carrière, Édith Dumont occupe diverses fonctions: orthopédagogue, conseillère pédagogique, direction d’école, surintendante et directrice de l’éducation.  Elle est d’ailleurs la première femme à diriger le plus grand conseil scolaire francophone public de l’Ontario, à Ottawa. De plus, elle est invitée à prononcer des allocutions lors de plusieurs conférences internationales.

Tout récemment, elle a reçu le Prix Bernard Grandmaître 2020, la Médaille de l’Ordre de la ville d’Ottawa et la distinction de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques de la République française. Depuis le 13 avril 2020, elle occupe le poste de vice-rectrice partenariats, collectivités et relations internationales à l’UOF.

Rodrigue Gilbert

Rodrigue Gilbert est Leader, transport et logistique, chez Pricewaterhouse Coopers (PwC) Canada. Il possède plus de 20 ans d’expérience en gestion dans les domaines de la gestion de la technologie, des opérations et de la gestion des ventes et du marketing dans un large éventail d’industries.

Il a eu un impact fort et mesurable dans la transformation de grandes entreprises (exécution de la stratégie et rendement) grâce à ses expériences internationales (Asie, Europe, Moyen-Orient, États-Unis, Amérique centrale et du Sud). M. Gilbert siège actuellement au Conseil consultatif du Starburst Aerospace Accelerator. En plus de ses réalisations professionnelles, M. Gilbert est président du Club canadien de Toronto et a été vice-président du Club des relations internationales de l’Université de Montréal, où il a complété une maîtrise en sciences (innovation, stratégie).

Koubra Haggar

Koubra Haggar est étudiante en biologie et en philosophie à l’Université McMaster. Elle est coprésidente de McMaster Muslims for Peace and Justice et travaille de près avec des associations et des organismes locaux axés sur la justice et l’inclusion. Elle s’implique en tant qu’organisatrice au sein de Never Gonna Stop (NGS), une initiative dirigée par des jeunes hamiltoniens visant à motiver les individus à ne jamais abandonner, quels que soient leurs obstacles.

Deux ans avant l’obtention de son diplôme d’études secondaires, elle occupe le poste d’élève-conseillère au Conseil scolaire Viamonde, en plus d’être présidente du Regroupement des élèves conseiller.ère.s francophones de l’Ontario (RECFO) et vice-présidente de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO). Depuis, elle continue son travail avec la FESFO comme animatrice.

Marième Lo

Marième Lo (Licence, Paris I- Panthéon Sorbonne; MA, Université de Dakar;  M.Sc., Ph.D., Cornell University), est directrice du programme d’études africaines et professeure agrégée en études sur les femmes et le genre à l’Université de Toronto. Elle a effectué des séjours de recherche à l’Université d’Oxford, à l’Université de Lethbridge et à l’Université de Georgetown au Qatar. Ses recherches et publications portent sur l’économie politique du genre et du développement avec un accent particulier sur l’entrepreneuriat féminin, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, la dynamique des économies informelles, la pauvreté et les économies culturelles, entre autres.

Elle détient une grande expérience en tant que praticienne dans des projets de développement et a collaboré avec des organisations féminines locales et des réseaux de la société civile tels que la Société civile de l’Afrique de l’Ouest ainsi que des organisations internationales telles que UNIFEM, USAID et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Jacques Naud, vice-président

Jacques Naud possède un baccalauréat en administration des affaires et une maîtrise en services financiers de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). De plus, M. Naud a obtenu sa certification de planificateur financier en juin 2002. Il assure la vice-présidence du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français depuis septembre 2018.

Fort de plus de 30 ans dans l’industrie des services financiers, il occupe actuellement le poste de premier vice-président, ventes et distribution à la Première Financière du Savoir.

En plus de ses activités professionnelles, M. Naud a toujours été très impliqué dans la communauté, spécialement dans le milieu des affaires, de l’éducation et de la santé. Il a été membre du conseil d’administration du Théâtre français de Toronto, de la Fondation de l’Hôpital Montfort, de l’Alliance française de Toronto, du Club canadien de Toronto, ainsi que Président du comité de suivi du Forum pancanadien sur le développement économique en francophonie canadienne.

Florence Ngenzebuhoro

Florence Ngenzebuhoro est directrice générale du Centre francophone de Toronto. Dans cette fonction, elle met en œuvre un plan stratégique quinquennal qui vise l’élargissement des partenariats et le rayonnement du Centre auprès de l’ensemble des communautés francophones et francophiles de la grande région de Toronto.

Mme Ngenzebuhoro a été, pendant près de 10 ans, superviseure de programmes au sein du Gouvernement de l’Ontario. Elle a géré l’administration des programmes et le financement visant les programmes de violence faite aux femmes et à leurs enfants. Elle a également été responsable des services en français pour la région Ouest au ministère des Services sociaux et communautaires et des Services à l’enfance et à la famille.

Mme Ngenzebuhoro est titulaire d’une maîtrise en travail social de l’Université Laurentienne, en plus d’un certificat en counseling de groupe et individuel du Collège d’arts appliqués et de technologie Mohawk et d’un baccalauréat en droit civil de l’Université du Burundi.

Fété Ngira-Batware Kimpiobi

Originaire de la République démocratique du Congo, Fété Ngira-Batware Kimpiobi vit au Canada et s’investit dans le secteur communautaire depuis 1999. En 2007, elle fonde l’organisme SOFIFRAN (Solidarité des femmes immigrantes francophones du Niagara) en collaboration avec un groupe de femmes immigrantes francophones. Trois ans plus tard, SOFIFRAN élargit son mandat à toute la communauté immigrante francophone pour assurer sa connexion avec les différentes composantes francophones régionales.

Mme Ngira-Batware Kimpiobi siège sur plusieurs conseils d’administration locaux, régionaux et nationaux tels que Afo-Niagara, le Centre communautaire le Griffon, UPMREF, Carif et Mwasa-Canada. Mettant à profit son expérience et ses compétences, elle travaille pour le rapprochement de diverses communautés francophones locales et est invitée à plusieurs reprises comme conférencière lors de différents événements internationaux portant sur la philosophie et la sagesse africaine. Depuis 2013, elle s’implique dans des activités humanitaires notamment avec la fondation québécoise Passion-Compassion.

Glenn O’Farrell

Glenn O’Farrell a étudié l’économie, le droit, les affaires et la gouvernance d’entreprise à l’Université St. Francis Xavier en Nouvelle-Écosse, à l’Université Laval, à la Johnson School of Management de Cornell University et à la Rotman School of Management de la University of Toronto. Sa carrière dans les médias canadiens s’échelonne sur plus de 20 ans.

M. O’Farrell est un cadre supérieur innovateur avec une feuille de route qui démontre sa capacité de développer et de mettre en œuvre des stratégies de changement transformationnel. De 2010 à 2019, il occupe le poste de président et chef de la Direction du Groupe Média TFO, où il dirige avec succès une restructuration complète de l’organisation ainsi qu’un processus de repositionnement numérique d’entreprise.

Au fil du temps, il siège à de nombreux conseils d’administration, y compris ceux de l’Institut Vanier de la famille, de TV5 Québec–Canada, du Canal Savoir, de l’Association canadienne des radiodiffuseurs, de la Fondation du Centre Hospitalier de l’Université Laval (CHUL), de la Fondation des Amis du Jeffrey Hale, du Théâtre du Bois de Coulonge, de l’École nationale de théâtre du Canada et du Collège Ashbury. Membre du Barreau du Québec, de l’Association du Barreau canadien et de l’Institut des administrateurs de sociétés, il est chef de la direction et ombudsman chez l’Ombudsman des assurances de personnes depuis 2019.

André Roy, recteur

Après avoir complété ses études de baccalauréat et de maitrise à l’Université de Montréal, André G. Roy a obtenu son doctorat en géographie de la State University of New York (Buffalo) en 1982. En 1982, il devient professeur au Département de géographie de l’Université de Montréal où il fera carrière jusqu’en 2011. Son programme de recherche axé sur la géomorphologie fluviale et l’hydrologie des bassins-versants s’est rapidement développé grâce à la contribution d’excellents étudiants. Il a supervisé plus de 55 étudiants aux études supérieures. Le professeur Roy a été le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en dynamique fluviale (2003-11). 

À ce jour, il a publié plus de 150 articles scientifiques avec arbitrage dans une large gamme de revues en géographie, sciences de la terre, génie et biologie incluant Nature. Ses recherches portent autant sur le développement des connaissances fondamentales sur l’écoulement en rivière que sur des aspects plus pratiques liés à la réponse des rivières aux changements environnementaux.

L’excellence et la portée de ses contributions scientifiques ont été reconnues par de nombreux prix incluant le Prix pour la distinction en recherche de l’Association canadienne des géographes et le prix Michel Jurdant de l’Association francophone pour le savoir en 2012 (ACFAS).

Son expérience en administration universitaire est vaste. Il aura été Directeur de son département pendant sept ans, vice-doyen à la recherche de la Faculté des arts et des sciences à l’Université de Montréal, doyen de la Faculty of Environment à l’University of Waterloo et plus récemment doyen de la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia à Montréal.

Son immense contribution à l’éducation a été reconnue lorsqu’il a été reçu comme membre distingué de l’Ordre de l’excellence en éducation du Québec en 2018.

Marie-Andrée Vermette

Marie-Andrée Vermette préside le groupe de litige commercial du cabinet WeirFoulds LLP à Toronto, où elle est avocate et associée. Mme Vermette est membre du Barreau du Québec et du Barreau du Haut-Canada. Elle siège au conseil d’administration de The Advocates’ Society, de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario, de l’Association des membres du Barreau du Québec œuvrant hors-Québec et du Labo. Elle a également été présidente du Comité des langues officielles de l’Association du Barreau de l’Ontario, en plus de siéger au conseil d’administration du Centre francophone de Toronto.

Au fil des ans, Me Vermette a été reconnue dans plusieurs publications juridiques, incluant « The Best Lawyers in Canada », « Canadian Legal Directory » et « Benchmark Canada ». Elle a publié plusieurs articles et été conférencière lors de nombreux programmes de formation juridiques.

Mme Vermette a fait une cléricature sous la direction de l’honorable juge Gonthier à la Cour suprême du Canada ainsi qu’une maîtrise en droit à l’Université Columbia à New York où elle a été nommée « James Kent Scholar » en raison de ses résultats académiques.

Pour en savoir plus sur les rôles et responsabilités des membres du Conseil de gouvernance, lisez le Code d’éthique et de déontologie pour les membres du Conseil de gouvernance (PDF). (267 Ko)