Sauter au contenu principal Sauter au bas de page

Toronto, le 15 novembre 2018  – L’Université de l’Ontario français (UOF) est déçue d’apprendre que le gouvernement de l’Ontario a décidé d’annuler la mise sur pied de sa première institution universitaire autonome de langue française devant compléter le continuum de l’éducation de langue française en Ontario de la maternelle à l’université.

La mise en oeuvre de l’UOF était bien avancée avec plusieurs chantiers déjà complétés ou en marche. Énormément de travail a été réalisé par une équipe dévouée.

Cette décision représente un recul majeur pour les communautés francophones de l’Ontario, plus spécifiquement pour la communauté étudiante qui revendique cette université depuis des décennies. Cette nouvelle est particulièrement désolante pour le Centre-Sud-Ouest où il existe une importante pénurie de main-d’oeuvre qualifiée bilingue. Cette décision représente une opportunité économique ratée pour l’Ontario dans son ensemble.

L’UOF tient à remercier tous les collaborateurs qui ont travaillé sur ce formidable projet qui consistait à doter l’Ontario et ses communautés francophones d’une véritable université du 21e siècle. L’Université est reconnaissante pour leur dévouement.

Cette nouvelle a également un grand impact sur les employés et consultants de l’UOF que l’Université désire traiter le plus équitablement et le plus humainement possible. L’UOF travaillera donc étroitement avec le ministère de la Formation, des Collèges et Universités à cette fin.

Par ailleurs, en attente de plus de détails de la part du gouvernement, le Conseil de gouvernance examinera ses différentes options.

– 30 –

Pour tout renseignement ou toute demande d’entrevue :

info@uontario.ca

* * * * *

Toronto, November 15, 2018  – The Université de l’Ontario français (UOF) is disappointed to learn that the Ontario government has decided to cancel the establishment of the province’s first stand-alone French-language university which would have completed the continuum of French-language education in Ontario from kindergarten to university.

The implementation of the UOF was well underway with several projects already completed and others in progress. An enormous amount of work has been done by a dedicated team.

This decision represents a major setback for Ontario’s francophone communities, more specifically for the student community which has fought for decades to create this university. This news is particularly distressing for Central-Southwestern Ontario where there is a significant shortage of a qualified bilingual workforce. This decision represents a missed opportunity for Ontario’s economy as a whole.

The UOF would like to thank all of its collaborators who worked on this great project to provide Ontario and its francophone communities with a resolutely 21st century university.The University gratefully acknowledges their dedication.

This news also has a serious impact on the UOF’s employees and consultants, whom theUniversity wishes to treat as equitably and fairly as possible. To this end, the UOF will work closely with the Ministry of Training, Colleges and Universities.

Furthermore, pending more details from the government, the UOF’s Board of Governors will examine different options available to it.

– 30  –

For any information or interview requests:

info@uontario.ca

Back to top
Close Offcanvas Sidebar