Comité Scientifique

Les membres du comité scientifique ont été choisis pour leur intérêt marqué pour la transdisciplinarité et pour la diffusion en français et en libre accès. Il s’agit de collaborateurs chevronnés, tous détenteurs d’un diplôme de 3e cycle. Le renouvellement des membres du comité scientifique (notamment les ajouts) se fera au fur et à mesure que se développeront les projets de numéros thématiques, notamment issus d’événements scientifiques auxquels membres et directeurs participeront à titre d’organisateurs ou de présentateurs. Enfin, les chercheurs qui co-dirigeront des numéros thématiques seront invités à se joindre au comité scientifique.

Les membres du comité scientifique seront appelés à appuyer les directeurs de la revue dans leurs décisions à titre de comité consultatif et à participer au processus d’évaluation. Les textes reçus sont évalués par les pairs selon un processus d’évaluation en double aveugle s’appuyant sur des critères tels que l’originalité, l’avancement des connaissances, la qualité de la problématique, la transparence des méthodes mobilisées pour la collecte et l’analyse des données, la présentation de résultats probants, la pertinence des références, la logique de la structure d’ensemble et la qualité de l’expression écrite. Les pairs évaluateurs sont encouragés à formuler leurs commentaires de manière constructive, dans une perspective d’accompagnement visant l’amélioration du texte.

Cliquez sur les profils pour découvrir leurs biographies :

OLIVIER BÉGIN-CAOUETTE

Voir la biographie d'Olivier Bégin-Caouette de l'Université de Montréal au Canada

Olivier Bégin-Caouette est professeur adjoint en enseignement supérieur comparé au Département d’administration et fondements de l’éducation de l’Université de Montréal. Détenteur d’un doctorat en enseignement supérieur de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (OISE), à l’Université de Toronto, il est membre associé du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST) et agit à titre de consultant auprès de l’Université de l’Ontario français (UOF).

JULIE BOISSONNEAULT

Voir la biographie de Julie Boissonneault de l'Université Laurentienne au Canada

Professeure titulaire au Département d’études françaises de l’Université Laurentienne de Sudbury, Julie Boissonneault s’intéresse à diverses facettes de la francophonie canadienne et ontarienne, tout particulièrement la langue parlée. Co-organisatrice des colloques internationaux Langue et territoire (Sudbury, 2010; Tbilissi, 2015, Kénitra, 2017 et Trento, à venir en 2019), elle est aussi membre fondateur de l’Observatoire de la langue française en Ontario et rédactrice en chef de la Revue du Nouvel-Ontario.

MICHAËL BOURGATTE

Voir la biographie de Michaël Bourgatte de l'Institut Catholique de Paris en France
Michaël Bourgatte est Maître de Conférences à l’Institut Supérieur de Pédagogie – Faculté d’éducation de l’Institut Catholique de Paris (EA7403). Directeur du département Humanités numériques et innovations éducatives, il est également responsable de l’Atelier Du Numérique, espace d’innovations pédagogiques. Ses recherches portent la circulation de la vidéo en contexte numérique et ses usages spécifiques dans le champ de l’éducation. Il a co-éditéQuelles Humanités numériques pour l’éducation ? (MkF Editions, 2016). Il a également codirigé le no.46 de la revue Eduquer/Former (Innovations pédagogiques et usages de la vidéo, 2014), ainsi que Le cinéma à l’heure du numérique (MkF Editions, 2012). Il anime enfin le blog Visiter le blog de Michaël Bourgatte. Avertissement : Ce site s’ouvre dans une nouvelle fenêtre et présente des obstacles majeurs à l’accessibilité.celluloid.hypotheses.org qui traite de questions en lien avec le numérique, les cultures visuelles et l’éducation.

LUC BUSSIÈRES

Voir la biographie de Luc Bussières, recteur de l'Université de Hearst au Canada

Diplômé du baccalauréat et de la maîtrise en sociologie à l’Université Laval à Québec et détenteur d’un Ph. D. interdisciplinaire en sciences sociales à l’Université Laurentienne à Sudbury, Luc Bussières poursuit une carrière universitaire depuis près de 30 ans à l’Université de Hearst dans le Nord de l’Ontario, et ce, à titre de professeur, de vice-recteur et de recteur.

LINDA CARDINAL

Voir la biographie de Linda Cardinal de l'Université d’Ottawa au Canada

Linda Cardinal est professeure à l’École d’études politiques et titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques à l’Université d’Ottawa. Ses travaux portent sur les régimes linguistiques comparés, le constitutionnalisme, la citoyenneté et les minorités

TOMÁS DORTA

Voir la biographie de Tomas Dorta de l'Université de Montréal au Canada

Tomás Dorta, architecte et designer praticien (au Venezuela et au Canada), a gradué comme architecte à l’Université Centrale du Venezuela à Caracas en 1991, et a, en 1993, entrepris des études supérieures à l’Université de Montréal. Il a obtenu son Ph. D. (2001) en étudiant l’impact de la réalité virtuelle comme outil de visualisation sur le processus de design. Ses intérêts de recherche portent sur les mécanismes du processus de design et la co-conception ainsi que sur les développements des nouvelles techniques et dispositifs de co-conception dans la pratique et l’enseignement à l’aide de la réalité virtuelle. Sa recherche a été grandement financée par les grands organismes subventionnaires de recherche gouvernementaux, tant au niveau du Québec (FRQSC) que canadien (CRSH, CRSNG et FCI). Sa recherche a été publié dans diverses conférences scientifiques internationales et publiée dans les actes de ces conférences, incluant ICSID, ACADIA, CAADRIA, eCAADe, EuropIA, SIGraDi, CAADFutures, ICDC, IHM et SIGGRAPH ainsi que dans des revues scientifiques comme Design Studies, International Journal of Design Sciences and Technology, International Journal of Architectural Computing et le Journal d’Interaction Personne-Système. Comme enseignant, il a amorcé sa carrière en tant que chargé de cours à l’École de design de l’Université de Montréal en 1997. Il est devenu professeur adjoint en 2003 et professeur titulaire en 2017. Il enseigne aux séminaires de doctorat facultaire en aménagement et donne des ateliers et des cours théoriques en design industriel portant sur le design d’interaction et le co-design. Il a fondé depuis 2008 le Laboratoire de recherche en design Hybridlab (hybridlab.umontreal.ca) dont il est le directeur. Il est le concepteur principal d’un système innovateur de réalité virtuelle pour le travail collaboratif, le Hybrid Virtual Environment 3D, Hyve-3D ™ (hyve3d.com).

ANNICK GERMAIN

Voir la biographie de Annick Germain de l'INRS au Canada

Annick Germain détient un doctorat de sociologie de l’Université de Montréal et est professeur-chercheur titulaire à l’Institut national de la Recherche scientifique, Centre Urbanisation Culture Société, où elle enseigne en Études urbaines. Elle a dirigé le Centre Métropolis du Québec-Immigration et Métropoles. Elle a publié de nombreux travaux sur Montréal (dont en collaboration avec Damaris Rose, Montréal. A quest for a metropolis, Londres, John Wiley & Sons, 2000), sur les quartiers d’immigration et la gestion municipale de la diversité y compris religieuse (elle a dirigé avec Sébastien Arcand aux PUL en 2015, Travailler et cohabiter : l’immigration au-delà de l’intégration), ainsi que sur la mixité sociale programmée et sur les espaces publics.

BERTRAND GERVAIS

Voir la biographie de Bertrand Gervais de Université du Québec à Montréal au Canada

Bertrand Gervais est le titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques, ainsi que le directeur du NT2, le Laboratoire de recherche sur les œuvres hypermédiatiques, créé en 2004. Fondateur et directeur (1999-2015) de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire, il est professeur titulaire au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Il a publié de nombreux essais sur la lecture, la littérature américaine, l’imaginaire et le numérique, de même que des romans, récits et nouvelles. 

NORMAND LABRIE

Voir la biographie de Normand Labrie de l'Université de l'Ontario français au Canada

Recteur par intérim de l’Université de l’Ontario français, Normand Labrie a été professeur titulaire de sociolinguistique à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario à l’Université de Toronto, de même que directeur du Centre de recherches en éducation franco-ontarienne, et vice-doyen à la recherche et aux études supérieures.  Il a aussi été directeur scientifique du Fonds de recherche du Québec – Société et culture.

 

SYLVIE A. LAMOUREUX

Voir la biographie de Sylvie Lamoureux de l'Université d’Ottawa au Canada

Sylvie A. Lamoureux est professeure titulaire, vice-doyenne à la gouvernance et aux relations extérieures à la Faculté des arts de l’Université d’Ottawa et détentrice de la Chaire de recherche en gestion des langues. Enseignante chevronnée, experte en éducation de langue française et en leadership en contexte linguistique minoritaire, ses recherches sur l’expérience étudiante aux études postsecondaires en Ontario français lui ont mérité la nomination à l’Ordre de l’Ontario (2015). Membre du collège des jeunes chercheurs de la Société Royale du Canada (2015-2022), madame Lamoureux s’intéresse aux questions liées à l’identité linguistique, la littératie, l’(in)sécurité linguistique, au leadership éducatif à tous les paliers et au succès scolaire des élèves/étudiants en transition aux et à travers les études post secondaires.

MICHÈLE VATZ LAAROUSSI

Voir la biographie de Michèle Vatz Laaroussi de l'Université de Sherbrooke au Canada

Michèle Vatz Laaroussi est docteure en psychologie interculturelle et maintenant professeure associée-retraitée de l’école de travail social à l’Université de Sherbrooke. Ses recherches portent sur l’immigration et l’action sociale avec les  immigrants. En particulier elle s’intéresse aux dynamiques familiales dans l’immigration et aux dynamiques locales face à la diversité culturelle en dehors des grands centres cosmopolites. Elle est présidente de l’Association internationale de recherche interculturelle (ARIC). Elle est la lauréate du prix Hector Fabre 2017 décerné par le Ministère des relations internationales et de la francophonie du Québec pour ses travaux sur l’immigration en région et leur rayonnement international.

VINCENT LARIVIÈRE

Voir la biographie de Vincent Larivière de l'Université de Montréal au Canada

Vincent Larivière est professeur agrégé à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal, où il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante. Il est également directeur scientifique de la plateforme de diffusion de revues numériques Érudit, directeur scientifique adjoint de l’Observatoire des sciences et des technologies (UQAM) et membre régulier du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST).

MARIEME S. LO

Voir la biographie de Marieme S. Lo de l'Université de Toronto au Canada

 Professeure Marieme Lo est professeure titulaire en études sur les femmes et le genre et en études africaines, directrice du programme d’études africaines, et directrice adjointe (Education) du School of Cities, à l’Université de Toronto. Ses recherches et publications sont ancrées dans des approches épistémiques, interdisciplinaires et critiques, des théorisations intersectionnées, la recherche d’épistémologies et de paradigmes alternatifs, et l’engagement pour le changement social.

JASON LUCKERHOFF

Voir la biographie de Jason Luckerhoff de l'Université du Québec à Trois-Rivières au Canada

Jason Luckerhoff est professeur titulaire en communication et culture à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il est co-directeur de la revue Approches inductives, de la collection Culture et publics aux Presses de l’Université du Québec et de la revue Enjeux et société. Il a dirigé des numéros de revue et des ouvrages collectifs qui portent sur la pédagogie de l’enseignement supérieur, sur la communication et la culture et sur les méthodes de recherche.

MARTIN MALTAIS

Voir la biographie de Martin Maltais de l'Université du Québec à Rimouski au Canada

Concernant la bio, voici le plus résumé : « Martin Maltais est professeur en financement et politiques d’éducation et directeur du secteur disciplinaire des sciences de l’éducation à l’UQAR. Il a notamment été président du groupe de travail sur la création d’un Institut national d’excellence en éducation (2017-2018), membre du comité consultatif de la vérificatrice générale sur l’efficience des commissions scolaires et sur leur frais de gestion (2017), dirigeant universitaire et premier conseiller du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (2012-2013) ». 

Crédit photo : Le Soleil.

CLAUDINE MOÏSE

Voir la biographie de Claudine Moïse de l'Université Grenoble Alpes en France

Professeure des universités, Claudine Moïse travaille en sociolinguistique ethnographique et interactionnelle. Ses terrains sont, au Canada, le nord de l’Ontario et, en France, les quartiers populaires et périurbains dans une perspective de sociolinguistique urbaine. Elle s’intéresse à la description des parlers jeunes, notamment à travers les sms, et aux rapports de genre. Elle est investie depuis les années 2000 ans un vaste projet sur la violence verbale, particulièrement la violence verbale institutionnelle et celle en lien avec la violence sexuelle (www.violenceverbale.fr). Quelles que soient les données, elle cherche à rendre compte des changements sociaux et des identités des sujets à partir des pratiques langagières, entre autres mondialisées, et de l’analyse des intérêts de pouvoir en jeu dans les discours en circulation et dans les interactions verbales. Ces travaux l’ont amenée à approfondir l’étude de la valorisation du sujet dans l’interaction et des inégalités sociales. En prenant en compte la subjectivité des locuteurs et leurs négociations langagières, elle tente de rendre compte des stratégies linguistiques en jeu dans la présentation de soi.

SERGE THÉOPHILE NOMO

Voir la biographie de Serge Théophile Nomo, de l'Université du Québec à Trois-Rivières au Canada

Détenteur d’un Doctorat en administration des affaires (Université de Sherbrooke, Québec, Canada) et du diplôme d’expert-comptable de l’ordre des comptables agréés du Québec (CPA, CGA), Dr. Théophile Serge Nomo est professeur de finance à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et co-directeur du laboratoire de recherche et intervention sur le développement de l’entreprise dans les pays en développement (Larideped.org). Ses intérêts de recherche actuels sont en finance entrepreneuriale, finance corporative, gestion de la performance et du risque dans les PME, diagnostic et la création de valeur dans les entreprises. Ses publications récentes sont dans Canadian International Journal of Social Sciences and Education, Transnational Corporations Review, Venture Capital: An International Journal on Entrepreneurial Finance, Revue internationale PME.

DIANE-GABRIELLE TREMBLAY

Voir la biographie de Diane-Gabrielle Tremblay de TELUQ au Canada

Diane-Gabrielle Tremblay est professeure à l’École des sciences administratives à la Téluq de l’Université du Québec. Elle est aussi directrice de l’ARUC (Alliance de recherche université-communauté) sur la gestion des âges et des temps sociaux  et responsable de l’axe travail au Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) de l’UQAM. Elle a été titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socio-organisationnels de l’économie du savoir de 2002 à 2016. Elle a été professeure invitée dans les universités de Paris I-Sorbonne, de Lille I, d’Angers, de Toulouse II, d’Aix-Marseille, à l’Institut d’administration des entreprises de l’université de Lyon 3 et de Lille I, à HEC Paris, à l’université de Liège et à celle de Louvain-la-Neuve en Belgique, à l’université de Hanoi (Vietnam) et à la European School of Management. Ses intérêts de recherche couvrent notamment l’organisation du travail, l’articulation vie personnelle-vie professionnelle, le temps de travail, le télétravail, les espaces de co-working.