26 février 2020

L’UOF arrive au centre-ville de Toronto

Toronto, le 26 février 2020 – De nombreuses personnes se sont réunies à Toronto, de façon symbolique à proximité du lieu où les premières cohortes étudiantes de l’Université de l’Ontario français (UOF) seront accueillies à l’automne 2021. Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones et des Transports de l’Ontario, Ross Romano, ministre des Collèges et Universités de l’Ontario, Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles du Canada, John Tory, maire de Toronto, ainsi que Dyane Adam, présidente du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français ont tenu une conférence de presse mercredi matin officialisant ainsi la ratification de l’entente de financement et dévoilant l’adresse de l’université.

Une collaboration historique

Ce moment historique confirme ainsi l’engagement inestimable du gouvernement fédéral à financer les quatre premières années du démarrage de l’UOF à hauteur de 63 millions de dollars et l’engagement du gouvernement de l’Ontario à financer pour la même somme les quatre années qui suivent. Par la suite, l’Université sera financée de la même façon que le sont toutes les universités en Ontario.

L’Université de l’Ontario français remercie les nombreuses personnes qui se sont impliquées avec détermination et engagement dans la mise en œuvre et la concrétisation de cette institution universitaire d’envergure dédiée à la francophonie ontarienne.  Leur action concertée et leur influence ont été déterminantes. Parmi ceux-ci, la francophonie ontarienne, le gouvernement provincial, plus particulièrement les ministres Caroline Mulroney et Ross Romano ainsi que le premier ministre de l’Ontario, l’honorable Doug Ford. Du côté du gouvernement fédéral, nous remercions plus particulièrement la ministre Mélanie Joly et le premier ministre du Canada, le très honorable Justin Trudeau.

L’adresse de l’UOF dévoilée

C’est avec beaucoup de fierté mercredi matin qu’a été dévoilée l’adresse officielle du site de l’Université de l’Ontario français. En effet, dans une position géographique stratégique et accessible, soit au centre-ville de Toronto, l’UOF verra le jour au 9 Lower Jarvis. L’aménagement des locaux se déroulera au cours des douze prochains mois afin de permettre aux premiers étudiants de débuter les classes en septembre 2021. Les installations seront modernes avec des espaces, des équipements et des services qui soutiennent les échanges et la mobilité tout en favorisant la collaboration, l’expérimentation et la création. Située en plein cœur du corridor de l’innovation, l’UOF se retrouvera entourée de grandes organisations telles que Artscape Daniels Launchpad, WaterFront Innovation incluant Marsh, Sidewalk Lab, Corus and Collège George Brown. Les locaux, qui feront la fierté de toute la communauté francophone, seront ainsi un lieu de rencontre et de convergence pour toutes et tous. 

L’avenir est fort prometteur pour l’Université de l’Ontario français qui s’affaire actuellement à l’embauche du personnel et au recrutement d’étudiants.

Il s’agit d’un jalon historique pour la francophonie ontarienne. Nous exprimons toute notre gratitude et nos sincères remerciements à toutes celles et ceux qui ont travaillé d’arrache-pied pour la concrétisation de ce projet innovant. Nous sommes si enthousiastes à l’idée d’accueillir notre première cohorte étudiante dès l’an prochain au sein de notre université. Plus qu’un établissement académique, l’UOF est une université 3.0 ancrée dans les enjeux de notre siècle et la réalité du numérique conçue pour et avec la communauté étudiante, dont nous pouvons être fiers.

Dyane Adam, présidente du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français

La nouvelle Université de l’Ontario français est une victoire pour les Franco-Ontariens, une avancée historique qui permettra à un nombre encore plus grand de Canadiens d’apprendre, de vivre et de s’épanouir dans leur langue, tout en faisant rayonner la francophonie canadienne. Cette nouvelle institution permettra à la prochaine génération d’étudiants d’étudier en français au cœur de la plus grande ville canadienne.

Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles du Canada

Notre gouvernement encourage le développement économique global des communautés francophones dans la province, a déclaré la ministre Mulroney. Cette nouvelle université par et pour les francophones donne aux étudiants désireux de réaliser des études universitaires en français une institution destinée à servir de tremplin pour leurs aspirations dans le cœur économique de la province, Toronto.

Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones et des Transports de l’Ontario

L’Université de l’Ontario français fournira aux francophones étudiant en Ontario la possibilité de recevoir les habiletés et la formation dont ils et elles ont besoin pour avoir une carrière enrichissante qui répond aux besoins du marché du travail, a déclaré le ministre Romano. Les établissements postsecondaires de l’Ontario sont reconnus autour du monde comme fournissant aux étudiants une éducation de haut niveau, et j’ai hâte de voir cette réputation continuer de se développer à l’aide de ce tout nouvel établissement.

Ross Romano, ministre des Collèges et Universités de l’Ontario

À propos de l’Université de l’Ontario français 

L’Université de l’Ontario français est un établissement innovant axé sur la création et la mobilisation des connaissances en français. L’excellence, la pluralité, l’inclusion et la collaboration guident l’UOF dans toutes ses activités. Elle préconise des démarches d’apprentissage et de recherche, inductives et transdisciplinaires, fondées sur l’expérience. Gouvernée par et pour les francophones de l’Ontario, elle offre une éducation résolument connectée sur le monde favorisant un exercice écoresponsable de la citoyenneté.