15 avril 2020

André Roy devient le recteur de l’Université de l’Ontario français

Toronto, le 15 avril 2020 – Le Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français (UOF) est heureux et fier d’annoncer la nomination, de monsieur André Roy au poste de recteur. Cette nouvelle importante survient quelques semaines après la signature protocolaire de l’entente de financement et le dévoilement de l’adresse de cette institution universitaire d’envergure dédiée à la francophonie ontarienne. M. Roy devient ainsi le premier recteur permanent de l’UOF.

Une crédibilité académique sans conteste ; une vision et des valeurs communes

L’Université de l’Ontario français a arrêté son choix sur André Roy en raison notamment des nombreuses années d’expérience qu’il a cumulées ainsi que les différentes fonctions qu’il a occupées auprès de plusieurs institutions d’envergure. Le parcours de M. Roy en tant que professeur, chercheur et administrateur universitaire est à la fois riche et unique. André Roy a notamment œuvré à titre de professeur à l’Université de Montréal de 1982 à 2011 en plus d’assumer les tâches de vice-doyen à la recherche de la Faculté des arts et des sciences de 2006 à 2008. En 2011, M. Roy fait le saut en terres ontariennes et devient le doyen de la Faculté de l’environnement de l’Université de Waterloo. Il est ensuite, à compter de 2014, le doyen de la Faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia, poste qu’il occupe à ce jour.

Dirigeant universitaire expérimenté, l’excellence de ses recherches et de son enseignement a également été reconnue par de nombreuses distinctions et récompenses. Cette feuille de route fort impressionnante, son profil de « bâtisseur » créatif et ses contributions à la réalisation de changements importants donnant lieu à des transformations majeures et positives, ont su convaincre le Conseil de gouvernance de l’UOF qu’il fasse partie de son équipe chevronnée. L’entrée en fonction d’André Roy est prévue pour le 1er août 2020. Pour entendre ses premiers commentaires à la suite de sa nomination veuillez suivre ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=Ttxcrr5wKco Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre

Un nouveau jalon

Au regard des prochaines étapes pour l’université, on retrouve notamment la certification de ses programmes d’études transdisciplinaires. L’ADN pédagogique de l’UOF s’inspire des grandes problématiques sociales de notre siècle, divisées en quatre créneaux qui constituent les programmes d’études transdisciplinaires et qui sont : les études de la pluralité humaine, les études de l’économie mondialisée, les études des environnements urbains et les études des cultures numériques. L’institution universitaire les présente actuellement à la Commission d’évaluation de la qualité de l’éducation postsecondaire (CEQEP/PEQAB) qui se chargera d’en faire l’analyse dans les prochains mois.

Ces récents développements témoignent du dynamisme de l’UOF qui continue de s’affairer également à la mise en place de sa structure de fonctionnement et à l’embauche du personnel. L’avenir s’annonce plus que jamais prometteur.

Nous sommes choyés et honorés de pouvoir compter sur le leadership inspirant, l’expertise et la vision avant-gardiste d‘André Roy à titre de recteur pour notre institution. Par son dévouement à l’excellence professorale et ses compétences de gestionnaire, nous sommes convaincus que M. Roy remplira son rôle avec brio et contribuera ainsi de manière significative à la réalisation et au succès de l’UOF. C’est au nom de tous les membres du Conseil de gouvernance que nous le félicitons pour cette nomination et que nous l’accueillons au sein de notre équipe.

Dyane Adam, C.M. Ph.D., présidente du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français

M. André Roy, est un professeur, un chercheur et un administrateur qui a occupé des postes au Québec et en Ontario et qui valorise la transdisciplinarité depuis déjà de nombreuses années. Il saura garder le cap sur les besoins et les attentes de la communauté francophone de l’Ontario tout en respectant la pensée du Conseil de planification pour une université de langue française qui prônait une pédagogie innovante, un apprentissage expérientiel, des programmes transdisciplinaires et la publication en libre accès.

Jason Luckerhoff, Ph.D., vice-recteur au développement des programmes et des savoirs de l’Université de l’Ontario français

L’ambition et la pertinence de l’Université de l’Ontario français représentent une occasion en or de faire rayonner la francophonie – une cause dont j’ai toujours fait la promotion durant ma carrière. C’est donc un véritable honneur et privilège pour moi de devenir le recteur d’une institution universitaire innovante dotée d’une approche pédagogique transdisciplinaire et d’un apprentissage expérientiel où le continuum entre l’enseignement et la recherche est valorisé. Je me réjouis de joindre une équipe dynamique et aguerrie composée de gens talentueux qui partagent les mêmes valeurs et enthousiasme pour cette institution qui fera une différence.

André Roy, Ph.D., recteur de l’Université de l’Ontario français

À propos de l’Université de l’Ontario français 

L’Université de l’Ontario français est un établissement innovant axé sur la création et la mobilisation des connaissances en français. L’excellence, la pluralité, l’inclusion et la collaboration guident l’UOF dans toutes ses activités. Elle préconise des démarches d’apprentissage et de recherche, inductives et transdisciplinaires, fondées sur l’expérience. Gouvernée par et pour les francophones de l’Ontario, elle offre une éducation résolument connectée sur le monde favorisant un exercice écoresponsable de la citoyenneté.

– 30 –

Source : Claire Francoeur
Directrice des communications, marketing et promotions
Université de l’Ontario français
Claire.francoeur@uontario.ca