Actualités

Retour aux actualités

Pénurie de main-d'œuvre et immigration économique : Il est temps de normaliser le réflexe diversité, dit l'Université de l'Ontario français

Toronto, le 19 octobre 2022 – Dans le cadre du Toronto Global Forum, l’Université de l’Ontario français (UOF) lance une conversation auprès des grands dirigeants sur la question de la diversité et de l’inclusion comme moteur d’innovation dans un contexte de transition économique.

Toronto, le 19 octobre 2022 – Dans le cadre du Toronto Global Forum, l’Université de l’Ontario français (UOF) lance une conversation auprès des grands dirigeants sur la question de la diversité et de l’inclusion comme moteur d’innovation dans un contexte de transition économique.

Avec les nouvelles réalités de la numérisation, de la pandémie mondiale, de la pénurie de main-d’œuvre et de la concurrence pour les talents mondiaux, le marché du travail vit actuellement une transformation majeure. Cette grande conversation a pour objectif de réfléchir à l’impact de ces changements sur l’avenir et sur les avantages économiques de la migration de personnes hautement qualifiées, multilingues et diverses. Au milieu de ces changements pluriels qui façonnent le marché du travail, comment la sensibilisation à l’inclusion peut-elle devenir une structure fondamentale pour la requalification? Comment la numérisation et le travail à distance affectent-ils la main-d'œuvre immigrante? Quelles devraient être les priorités pour l'avenir du travail en matière d'éducation et de requalification? L’Université de l’Ontario français est particulièrement fière de lancer cette conversation fondamentale.

Pour l’UOF, cet événement majeur est également l’occasion d’aborder le déclin de la langue française, notamment l’importance de miser sur le bilinguisme de la main-d’œuvre immigrante pour développer une communauté francophone forte.

Le recteur de l’Université de l’Ontario, Pierre Ouellette, a agi à titre de modérateur du panel Adopter une nouvelle perspective. Pour introduire cette discussion, l’UOF a eu le plaisir d’accueillir le ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion du Canada, l’honorable Ahmed Hussen. Les conférenciers présents étaient Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, Yves-Gérard Mehou-Ioko, commissaire en équité et droits de la personne au Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario et vice-président de la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada, Marshia Akbar, responsable de la recherche sur la migration des travailleurs, Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la migration et l’intégration de la Toronto Metropolitan University, et Navdeep Bains, vice-président du conseil, Banque d'investissement, réseau mondial pour la Banque CIBC.

Organisé par le Forum économique international des Amériques, le Toronto Global Forum est un événement de classe mondiale invitant acteurs politiques, experts et personnalités d’affaire à s’exprimer sur les grands enjeux de la mondialisation des économies. La Conférence se déroule du 17 au 19 octobre 2022 à Toronto.

« Misant sur l’immigration et l’inclusion, l’UOF œuvre à normaliser le réflexe de diversité pour mieux accueillir les talents mondiaux. Nous sommes donc particulièrement heureux de lancer cette conversation portée sur l’avenir. Avec le déclin du français, il est d’autant plus nécessaire de saisir l’opportunité d’une transformation économique pour développer la communauté francophone », a souligné le recteur de l’Université de l’Ontario, Pierre Ouellette.

« À travers une transition multifactorielle, notre marché du travail est à la croisée des chemins pour assurer sa compétitivité internationale. Il est donc fondamental de tout mettre en œuvre pour attirer les talents mondiaux et de le faire dans un contexte qui favorise leur intégration et leur épanouissement. Je remercie l’Université de l’Ontario français et le Toronto Global Forum de cette opportunité d’échanger sur la question de l’inclusion et de la diversité dans le contexte de transformation économique », a mentionné Catherine Cano, présidente de CanoVision et ex-administratrice de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

À propos de l’Université de l’Ontario français

Tout nouvel établissement postsecondaire, l’Université de l’Ontario français Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre est un espace innovant axé sur la création et la mobilisation des connaissances en français. Elle a ouvert ses portes au 9, rue Lower Jarvis à Toronto en septembre 2021. Désireuse de créer une tradition universitaire dans le Centre Sud-Ouest de la province, les valeurs d’excellence, de pluralité, d’inclusion et de collaboration guident l’Université dans toutes ses activités. Elle préconise des démarches d’apprentissage et de recherche inductives et transdisciplinaires, fondées sur l’expérience. Gouvernée par et pour les francophones de l’Ontario, elle offre une éducation résolument connectée sur le monde favorisant un exercice écoresponsable de la citoyenneté.

- 30 -

Demandes médias: 

Anaïs Latulippe
anais.latulippe@uontario.ca
647 228-6895