Actualités

Retour aux actualités

​​​​​​​Glenn O’Farrell, membre du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français, nommé Membre de l’Ordre du Canada

Toronto, le 27 novembre 2020 – L’Université de l’Ontario français (UOF) est heureuse et fière d’annoncer que l’un des membres de son Conseil de gouvernance, Glenn O’Farrell, a été nommé Membre de l’Ordre du Canada, en reconnaissance de ses réalisations et de sa contribution à la nation.

Cette distinction honorifique prestigieuse, parmi les plus hautes au pays, a été décernée à Glenn O’Farrell, pour « sa vision de l’éducation et pour son leadership en communications ayant fait d’un média un symbole mondial de la langue et de la culture françaises. »

Un parcours jalonné de contributions importantes 

Membre du Conseil de gouvernance de l’UOF depuis sa création en 2018, et préalablement de son Comité de planification, Glenn O’Farrell est reconnu pour sa vision et son leadership. Il a notamment démontré à de nombreuses reprises au cours de sa carrière au sein de l’industrie des médias canadiens, sa grande passion pour le rayonnement des voix créatives canadiennes ainsi que son engagement irréductible au soutien des communautés linguistiques minoritaires du Canada. 

C’est ainsi que ses actions et son œuvre pour la promotion, l’ouverture et l’élargissement de la culture de la langue française au Canada tout comme sa contribution à l’épanouissement linguistique et culturel de communautés francophones ailleurs dans le monde sont importantes. Glenn O’Farrell a d’ailleurs été nommé en 2019 par la ministre ontarienne des Affaires francophones et des Transports de l’Ontario, Caroline Mulroney, conseiller pro bono du gouvernement en matière de développement économique francophone. 

Le parcours de Glenn O’Farrell est en outre, jalonné de nombreuses réalisations professionnelles témoignant de sa capacité à développer et à mettre en œuvre des stratégies de changement transformationnel d’entreprise dont la plus récente : la restructuration, le repositionnement numérique et le renouvellement de l’image de marque du Groupe Média TFO, alors qu’il occupait le poste de président et chef de la Direction. Avec une équipe de collaborateurs audacieux, Groupe Média TFO s’est transformé pour devenir une destination incontournable pour les parents, les enseignants et les élèves d’ici et le plus important exportateur et distributeur canadien de contenus éducatifs de langue française. 

Ses contributions comme président de l’Association canadienne des radiodiffuseurs, président de Global Québec et comme haut dirigeant de CanWest Global ont aussi servi notamment à élargir et à enrichir la scène médiatique canadienne en créant un espace de développement et d’épanouissement pour les entreprises médiatiques et les créateurs canadiens. 

Des engagements profonds

Glenn O’Farrell compte également, au fil du temps, de nombreuses implications en siégeant à des conseils d’administration, témoignant de son engagement important envers la communauté parmi lesquels : la Commission de l’énergie de l’Ontario, le média d’information indépendant Le Devoir Inc., TV5 Québec–Canada, Canal Savoir, l’Association canadienne des radiodiffuseurs, l’École nationale de théâtre du Canada et le Collège Ashbury.  

 

Citations 

« Au nom de tous les membres du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français, je tiens à féliciter Glenn O’Farrell pour cette distinction prestigieuse. Nous sommes véritablement reconnaissants de pouvoir compter sur l’apport considérable de ce fervent défenseur et promoteur de la langue française au Canada. Son engagement est profond envers notre institution, il a été l’un des membres fondateurs derrière la vision et les approches innovantes de l’UOF en matière d’enseignement et de recherche postsecondaires. »

Dyane Adam, C.M., Ph. D., présidente du Conseil de gouvernance de l’Université de l’Ontario français 

« Il s’agit d’une nomination pleinement méritée dont nous nous réjouissons et qui vient couronner de nombreuses années d’efforts et de réalisations notamment en matière de promotion et mise en valeur de la francophonie. »

André Roy, Ph. D., recteur de l’Université de l’Ontario français

– 30 –

Source : Université de l’Ontario français